Le corail

Le corail est un animal microscopique se construisant tout au long de sa vie une carapace qui, cumulée avec celle de ses millions de congénères, forme un récif corallien. Cependant, le corail seul ne pourrait pas vivre. Il fonctionne en symbiose avec un végétal microscopique : la zooxanthelle dans les mers chaudes et le plancton dans les mers froides.

Il est une erreur extrêmement fréquente que de croire que le corail ne peut se développer que dans les mers chaudes, y formant récifs et atolls. On sait, en fait, depuis plusieurs siècles que les mers froides (large de la Scandinavie, de la Grande-Bretagne et de la péninsule Ibérique) hébergent des récifs coralliens, fort poissonneux au demeurant (certainement la raison première de leur découverte par les marins du Nord).
 

Les différentes sortes de coraux

le mot corail est très ambigu car il désigne des organismes marins coloniaux appartenant tous à l'embranchement des Coelentérés et à la classe des Anthozoaires mais à des familles très différentes dont les exigences écologiques sont, de ce fait, très dissemblables. On distingue sous le terme collectif de corail :

- Le corail rouge qui est un animal colonial Octocoralliaire, voisin des gorgones appartenant au genre Corallium (espèce rubrum). Ce corail a, le plus généralement, un exosquelette rouge vif mais celui-ci peut aussi être décoloré et devenir rose ou même blanc. Cette espèce n'aime pas la lumière et on la trouve soit dans des grottes sous-marines, soit à une certaine profondeur (jusqu'à plus de 100 m parfois), en particulier dans les eaux méditerranéennes et, notamment, celles du bassin occidental.
- Le corail noir Anthipathes (genre comportant de nombreuses espèces dont l'espèce subpinnata) appartient au groupe des Hexacoralliaires Antipathaires et est une espèce nettement plus thermophile que Corallium rubrum qui vit dans les mers tropicales à des profondeurs pouvant atteindre plusieurs centaines de mètres.
Reste maintenant l'essentiel de ce que l'on appelle abusivement corail et qui, en fait, sont des animaux coloniaux Madréporaires. De forme et de taille multiples, ils sont très largement répandus dans les eaux côtières tropicales où ils forment des trottoirs (cas de la mer Rouge), des atolls (cas des îles polynésiennes) ou des barrières (cas de l'Australie). Ces colonies, le plus souvent, sont inféodées à des eaux très éclairées (algues symbiotiques). Ces animaux aiment les eaux chaudes mais supportent mal une trop forte température et, surtout, une forte pollution qui entraînent leur mort rapide, que l'on désigne sous le terme de blanchissement.

- corail hermatypique, vivant en symbiose avec la zooxanthelle, a besoin de lumière et vit donc à faible profondeur.
- corail ahermatypique, dépourvu de zooxanthelles. Il n'a donc pas besoin de lumière et peut donc vivre en profondeur.

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre
(Evao contribue à corriger et enrichir le contenu de Wikipédia)
Auteurs : -Collectif-
Licence : GNU Free Documentation Licence