>> Voir toutes nos informations sur Martinique

 

Martinique - Saint Barthélémy

Saint-Barthélemy est une île des Petites Antilles et une collectivité d'outre-mer depuis la promulgation de la loi organique 2007-223 du 21 février 2007.

Elle est familièrement appelée Saint-Barth.

Saint-Barthélemy se situe à 230 km au nord-ouest de la Guadeloupe "continentale", et à 25 km au sud-est de Saint-Martin.

C'est une île montagneuse d'environ 21 km² (25 km² avec ses îlets). Elle possède 32 km de côtes.

Au dernier recensement de 2007, sa population comptait 8450 habitants.

Le point culminant de l'île est le morne Vitet, à 286 m.

L'île est entourée de nombreux îlets parmi lesquels l'île Chevreau, Coco, île Fourchue (important mouillage de plaisance), île Frégate, La Tortue, île Le Boulanger, Les Grenadins, Pain de Sucre, île Pelé, île Petit Jean, Toc Vers...
 

Saint-Barthélemy est une île dite « sèche » ; la nature de son socle rocheux, son relief, la déforestation ancienne et les faibles précipitations font que l'eau n'est pas assez retenue pour fournir les habitants en eau potable. Celle-ci est importée (bouteilles) ou est fournie au robinet à partir d'eau de mer dessalé par osmose inverse, ce qui explique un prix au mètre cube le plus élevé de France.

L'économie de l'île est essentiellement basée sur le tourisme de luxe, favorisée par le fait que l'île revendique l'exonération de toute fiscalité nationale fondée sur les exonérations fiscales instituées sous le gouvernorat de Suède. Ceci en fait une destination appréciée de nombre de grandes fortunes.

Contrairement à une idée reçue, l'île ne bénéficie ni des services qu'offre la métropole, ni de tous les services publics habituellement délivrés par une commune française de 7500 habitants. Les voiries ont longtemps été en très mauvais état, les services de santé se résument à un dispensaire et à un hôpital local sans bloc opératoire.

Les exonérations fiscales permettent aux habitants de subir le contrecoup de la surtarification des produits de consommation courante, tous importés par avion ou bateau (avec un surcoût de 25% pour les produits de construction et à 400% pour certaines denrées alimentaires).

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre
(Evao contribue à corriger et enrichir le contenu de Wikipédia)
Auteurs : -Collectif-
Licence : GNU Free Documentation Licence